Sélectionner une page

Communiqué de Denis Pint, élu à Kembs :

Ce jour Dimanche 24 Mai à 10h se tenait, dans la salle polyvalente de Kembs, le premier conseil municipal de la mandature.

Dans les circonstances exceptionnelles liées à la pandémie, il n’avait pu se tenir avant, et il s’est donc déroulé avec les précautions sanitaires requises.
Après l’ouverture du conseil par le maire sortant, la doyenne Mme Rossé a pris les rênes du déroulement de la séance.

J’ai demandé d’emblée la parole et prononcé le discours suivant:

« Mme la doyenne, Mesdames, Messieurs, chers concitoyens,
je tiens d’abord à adresser tous mes remerciements aux électeurs qui nous ont accordé leur confiance, ainsi qu’aux membres de mon équipe qui m’ont suivi dans ma démarche et ont fait un travail remarquable.

Contrairement à ce que certains ont déclaré dans la presse, cette crise pandémique sans précédent, n’a pas favorisé la mobilisation de nos sympathisants, induisant comme vous le savez, une abstention historique !
Il est évident que nous aurions fait un bien meilleur score sans cette désastreuse circonstance qui a décimé notre liste, amputé notre fin de campagne et démotivé notre électorat.

Nous avions, en liaison avec des consultations populaires préalables, élaboré un projet cohérent et prometteur.
Si cohérent qu’il inspire déjà nos adversaires qui ont appliqué des points.
Il tenait en six thèmes auxquels nous resterons tous deux, ici présents, attachés pour respecter nos engagements et veiller au bien être des Kembsoises et Kembsois.

-Une gestion claire, accessible et économe. C’est la première des demandes de nos administrés.
-Une sécurité bienveillante et consentie. C’est le premier des devoirs des responsables politiques fussent ils locaux.
– Une préoccupation environnementale constante et concrète. C’est un enjeu bien compris de tous désormais.
– Une protection des plus démunis et des personnes âgées et handicapées. C’est une devoir moral et politique!
(Je ne reviens pas sur le retard en logements sociaux accumulés et sur notre population majoritairement âgée.)
– Une re-dynamisation des activités et du cadre de vie. C’est une obligation économique, plus que jamais nécessaire.
( On ne saurait se suffire d’une vie associative, panacée absolue pour certains, quand on réalise qu’elle n’apporte des bienfaits qu’à 10-15% de nos habitants!)
– Un développement des transports et des communications. Ce sont des nécessités modernes.
(Et des attentions non superflues, quand, en l’absence de véhicule individuel, on réalise l’enclavement de notre cité et ses liaisons téléphoniques et autres perfectibles.)
J’ajouterai aussi avec conviction un septième :
-Une lutte contre toute forme de communautarisme et le strict respect de la laïcité.

Forts de ces convictions, nous constituerons, mon collègue et moi, une opposition vigilante mais constructive, directement inspirée de ces idées, conformément à notre mandat.
Dans ce cadre, par respect pour les électeurs exprimés ou non, que je représente, et en l’honneur
du mouvement politique du Rassemblement National auquel j’appartiens, je suis candidat au poste de Maire.
M’engageant au service de notre belle commune, je vous invite à voter pour moi.
Je vous remercie de votre attention. »

Le résultat attendu, fut 24 contre (pour mon adversaire), 3 blancs( abstentions) et 2 pour.

D’autres échéances arriveront, qui maintiendrons mon engagement à poursuivre la lutte pour la préservation de notre Pays, notre nation, notre civilisation et notre liberté. «